jeudi 26 avril 2018

Syrie : «La France ne peut être juge et parti»


Entretien du 26/04/2018 avec Adnan Azzam, écrivain et réalisateur syrien. Pour RT France, il revient sur la propagande de guerre en Syrie et notamment l'attaque chimique présumée de Douma. Il décrypte aussi le fonctionnement de l'OIAC à la Haye.

Des troupes françaises sont dans l'Est de la Syrie (Deir ez-Zor) depuis début Avril

(Vidéo en anglais - Au besoin, activer la traduction des sous-titres en français)
On avait l'info depuis quelques jours via des observateurs syriens comme Kevork Almassian, mais il semblerait que ça soit maintenant confirmé officiellement par Washington :

Le secrétaire d'Etat américain James Mattis a annoncé ce 26 avril que la France avait envoyé des soldats en renfort au début du mois d'avril. (RT)

mercredi 25 avril 2018

Pierre Conesa : Propagande de Guerre, Cinéma, Géopolitique, Opinion publique [EN DIRECT]


Interview de Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire du Ministère de la Défense, en direct le 25/04/2018 à 17h20.

thinkerview

Affaire Lafarge : «Le gouvernement français était impliqué, le programme était de renverser Assad» [BASSAM TAHHAN]


Entretien du 25/04/2018 avec Bassam Tahhan, géopolitologue. Pour RT France, il décrypte l'affaire mettant en cause l'entreprise Lafarge et ses liens avec l'Etat Islamique. Il analyse également le rôle des services de renseignement français et des responsables politiques de l'époque, notamment François Hollande et Laurent Fabius.

EXCLUSIF - Nous avons enfin la preuve de l'usage des BOMBES-BARILS CHIMIQUES par les sbires du régime de Bachar!* [VIDEO]


Les images parlent d'elles-mêmes, "Animal Assad" est fait comme un rat... (voir à partir de 2'30")

- Comment ?

- On me dit dans l'oreillette qu'il s'agirait en fait d'images de soldats américains testant les toutes nouvelles bombes au napalm pendant la 2eme Guerre Mondiale...

... AUTANT POUR MOI ...

* Titre ironique (pour ceux qui ont du mal avec le second degré)
_____

VOIR AUSSI (spécialement pour les français à qui on a caché leur Histoire) :

Avril 1945, quand les bombardiers US inauguraient le napalm en France : LIEN

Le drame oublié des bombes alliées sur la France de 1940 à 1945 : LIEN

Frappes françaises en Syrie, un succès? non, « un sketch, un gag »


Les frappes occidentales en Syrie étaient-elles légitimes? 
Samir Aita, économiste et homme politique syrien, opposant à Bachar al-Assad et de Jean-Pierre Duthion, ancien journaliste français, expatrié en Syrie.

mardi 24 avril 2018

Syrie : Richard Labévière explique la nouvelle stratégie US de "mercenarisation" des djihadistes au sein des "Forces Démocratiques Syriennes"


Entretien du 24/04/2018 avec Richard Labévière. Dix jours après les frappes occidentales en Syrie, ce spécialiste du Moyen-Orient analyse l'évolution d'un conflit qui correspond à «une confrontation entre deux cartographies parfaitement incompatibles». (RTF)

Un bombardement saoudien fait 50 morts lors d'un mariage au Yémen. Pourquoi aucun missile de Macron sur Riyad ? [VIDEO+18]


Les médias de masse français ne vous montreront certainement pas ces images, ils préféreront vous montrer des bidonnages organisés par les "Casques Blancs" en Syrie. Une officine de propagande djihadiste dont la moindre vidéo publiée sur internet est pour eux une "preuve incontestable" de la sauvagerie insensée de "l'animal Assad" sans avoir besoin de vérifier quoi que ce soit.

lundi 23 avril 2018

Les médias allemands plus prudents que les français sur la véracité de l'attaque chimique de Douma [Vidéo ZDF]


La chaîne publique allemande ZDF, nous livre les témoignages recueillis par son envoyé spécial Uli Gack sur place, auprès de nombreux syriens, y compris dans un camp de réfugiés non loin de là. (trad. V. Parlier)

Le reporter fait part de témoignages selon lesquels les terroristes auraient eux-mêmes gazé des civils dont les corps auraient été utilisés dans des mises en scène macabres destinées à accuser le gouvernement. 
Un témoignage récurrent déjà entendu à de multiples reprises et que tendrait à corroborer ces deux photos prises par les "Casques Blancs". On voit clairement que les corps des mêmes malheureuses victimes ont été utilisés dans plusieurs lieux différents soi-disant touchés par des attaques chimiques. 
(Attention images dures : LIEN

Pour aller plus loin :

L'armée syrienne découvre d'étranges laboratoires chimiques dans la Ghouta orientale : LIEN

Voir le témoignage du petit Hassan, victime de l'attaque de Douma du 7 avril : LIEN

Exemple de mise en scène flagrante des Casques Blancs : LIEN

Roger Waters dénonce les faux humanitaires "Casques Blancs", vrais propagandistes : LIEN


[Collapsologie] Un ancien garde du corps des présidents français s'inquiète d'un risque d'effondrement


+  de Collapsologie : https://sosmaires.org/

dimanche 22 avril 2018

L'armée syrienne découvre d'étranges laboratoires chimiques dans la Ghouta orientale


A quoi tous ces produits chimiques hautement toxiques pouvaient donc être utiles aux gentils Casques Blancs pour sauver les victimes du "régime d'Assad" ?

mercredi 18 avril 2018

EXCLUSIF - Un reporter russe a retrouvé Hassan, victime de l'attaque chimique présumée de Douma [MàJ 22H00 + VIDEO]

Le journaliste Evgeny Poddubnyy (en bas, à g.) avec Hassan Diab et son père
Quel journaliste français s'est-il soucié des victimes de l'attaque chimique présumée du 7 avril 2018 ? Lequel d'entre eux se préoccupe-t-il de l'état des malheureux enfants victimes que l'on voit dans la dramatique vidéo des Casques Blancs ?
Une vidéo que tous les médias ont pourtant diffusée en boucle pendant les jours qui ont suivi l'attaque perpétrée par "l'animal Assad" (pour reprendre la terminologie trumpienne en vigueur), comme pour justifier auprès du public une campagne de bombardement sur la Syrie sans l'aval de l'ONU.

Le grand reporter de guerre russe Evgeny Poddubnyy a retrouvé l'un de ces enfants, il se nomme Hassan Diab, 11 ans.
Celui-ci raconte que le soir du 7 avril, il se trouvait avec sa mère et sa sœur dans l'abri antiaérien du sous-sol de l'hôpital, pour se protéger des combats en cours avec les autres résidents locaux. Tout à coup, les Casques blancs sont descendus dans le sous-sol et ont ordonné aux personnes présentes de remonter dans le bâtiment de l'hôpital.

"Ils les ont conduit en courant jusqu'à l'hôpital, où, dès qu'ils sont entrés, ils ont enlevé leurs vêtements et ont immédiatement commencé à les arroser d'eau avec des tuyaux. Il ne comprenait pas pourquoi ils faisaient cela. Il se souvient seulement que l'eau était glaciale, qu'il avait froid et très peur. Selon son père, sa femme et sa fille ont également été emmenées à l'hôpital, et elles ont été également toutes les deux arrosées, apparemment pour désinfecter des zones touchées par des produits chimiques. Cependant, comme Hassan et son père Omar me l'ont dit, il n'a pas de problèmes de respiration, ni aucun problème de brûlures." raconte le reporter.

Selon son propre témoignage, après le tournage de la vidéo par l'équipe des White Helmets/Casques Blancs, Hassan s'est vu offrir du riz, des dattes et des cookies avant de retourner simplement chez lui avec ses parents.

Aujourd'hui, 18 avril 2018, Hassan se porte bien et n'a aucune séquelle de l'attaque, comme vous pouvez le constater sur ces photos prises ce matin même.

À l'heure où cet article est mis en ligne, une enquête sur les lieux de l'incident est menée par une mission d'experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

En haut : Hassan sur des captures d'écrans de la vidéo des Casques Blancs du 7 Avril 2018
En bas : Hassan photographié par Evgeny Poddubnyy le 18 Avril 2018

Source : KP.ru @SachaKots

MàJ 22H00 + Le reportage de la TV russe :


MàJ 19/04 : Autre vidéo avec sous-titres français : LIEN