samedi 18 novembre 2017

La Coalition US a organisé la fuite des jihadistes de Raqqa (BBC)


Voir les camions remplis de djihadistes lourdement armés (RPGs etc...) à 2'00" et 3'40". Il est évident que le chiffre ridicule de 250 djihadistes exfiltrés est une farce. Ce sont bien plusieurs milliers de terroristes, dont de nombreux "français" qui ont fui sous protection Franco-Britannico-US, dont certains sont déjà en Turquie, fraîchement rasés et cherchant à rentrer.
(Vidéo en VO anglais)

Plus de détails (ne pas tenir compte du mensonge des "250") :

Syrie : Plusieurs milliers de djihadistes évacués de Raqqa sous la protection de la coalition occidentale


Aller plus loin : 

jeudi 16 novembre 2017

«Ne venez pas me faire chier avec la souveraineté de mon pays», Duterte met L'UE en garde


Le président des Philippines, Rodrigo Duterte a déclaré à la presse qu'il n'accepterait pas l'ingérence de l'Union européenne qui chercherait, selon lui, à interférer dans sa façon de gérer le pays contre des aides financières. RT

[Frédéric Taddeï] Débat sur TRUMP : Pourquoi 40% des américains le soutiennent encore ?


Débat avec Jean-Eric Branaa, Alexandre Devecchio, Anne Toulouse et Sylvain Cypel. 
EUROPE 1, 13 novembre 2017, 19h00

mercredi 15 novembre 2017

Espagne - Ukraine. Nations réelles contre Nations fictives [Xavier MOREAU]


Le cas catalan n'est absolument pas comparable à celui du Donbass car l'Espagne est une Nation millénaire alors que l'Ukraine est une Nation idéologique indépendante depuis 26 ans. http://stratpol.com/

Syrie : Plusieurs milliers de djihadistes évacués de Raqqa sous la protection de la coalition occidentale

AP

L'Etat islamique et les Forces démocratiques syriennes (FDS) auraient conclu un accord secret permettant à environ 250 combattants de l'EI et leurs familles de quitter Raqqa par camion le 12 octobre, selon une enquête de la BBC à laquelle les médias français font écho mardi. Au total, 4.000 personnes auraient été transportées dans le même convoi de camions et de bus le 14 octobre dernier, en direction de la frontière entre la Syrie et l'Irak.

L'enquête de la BBC, intitulée "le sale secret de Raqqa", a pu être réalisée grâce à plusieurs témoins-clés, dont le chauffeur d'un des camions du convoi. Il raconte au journaliste Quentin Sommerville que les combattants, portant armes et ceintures explosives, menaçaient de faire exploser les camions si l'accord n'était pas respecté. Certains parlaient français, d'autres anglais ou dans une langue étrangère. Ce chauffeur a finalement décidé de tout dévoiler car il n'a pas touché la rémunération qui lui avait été promise par les Forces démocratiques syriennes.

Le convoi, long de cinq ou six kilomètres, a roulé durant trois jours sous la surveillance des avions de la coalition internationale, ce que celle-ci reconnaît, selon la BBC. Différents témoins voient dans cet accord une manœuvre des FDS pour limiter les pertes humaines.

La majorité des combattants exfiltrés se sont repliés dans des zones à la frontière entre la Syrie et l'Irak, ou dans la région d'Idlib, tandis que des dizaines d'entre eux auraient réussi à franchir la frontière avec la Turquie.

Il est "possible" que des djihadistes étrangers du mouvement Etat islamique (EI) aient pu s'échapper de Raqqa juste avant sa chute, a admis mardi la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, après la publication du reportage de la BBC.

Interrogé mardi à ce sujet lors d'une téléconférence au Pentagone, le porte-parole de la coalition, le colonel Ryan Dillon, a reconnu que "sur les 3.500 civils qui ont quitté Raqqa à ce moment-là, moins de 300 ont été identifiés comme de possibles combattants de l'EI". L'accord avec les FDS était que les photos et les empreintes digitales de tous les hommes en âge de combattre seraient vérifiées pour éviter que des djihadistes connus puissent s'échapper, a ajouté le colonel Dillon. Mais "je ne peux pas dire avec 100% de certitude que chaque combattant ait été identifié à son départ de Raqqa", a-t-il ajouté. "Que certains de ces combattants aient pu évoluer parmi les civils ou se faire passer pour un affilié local à l'EI, c'est possible", a précisé le porte-parole.

vendredi 10 novembre 2017

EVÈNEMENT : Poutine et Trump se serrent la main et échangent quelques mots au Sommet de l'APEC


Donald Trump et Vladimir Poutine se sont serré la main lors d'un sommet au Vietnam. Les deux dirigeants se sont rencontrés avant le dîner de gala du sommet de la coopération économique Asie-Pacifique dans la ville côtière de Danang.

Les deux parties ont précédemment exprimé leur intérêt pour une réunion au forum de coopération économique Asie-Pacifique à Da Nang, mais un accord sur les détails n'a pas été trouvé. Alors que M. Trump était sur le point d'atterrir vendredi, la Maison Blanche a annoncé qu'aucune réunion n'aurait lieu.

mercredi 8 novembre 2017

Robert Giraud :"Poutine sera réélu en mars 2018 !"


Traducteur et interprète, Robert Giraud a vécu de très nombreuses années en Russie et a publié de nombreux ouvrages sur ce pays, notamment des contes pour enfants. Dans “Cent années de Russie, de la Révolution à nos jours”, l’auteur balaie l’histoire d’une nation qui se débarrasse de Nicolas II pour tomber sous le joug du communisme et qui va se libérer du totalitarisme pour se tourner vers une économie de marché. Affirmant que la Russie est dorénavant un pays où est respectée la liberté d’expression, Robert Giraud évoque les élections présidentielles de mars 2018. Pour lui, il ne fait pas de doute que le président Poutine sera réélu. Reste à savoir s’il le sera dès l’issue du premier tour.

mardi 7 novembre 2017

Révélation : les USA ont mené une guerre secrète contre la Syrie dès 2011


Hamad Bin Jassem Al Thani, ancien Premier ministre du Qatar, confirme que les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite, la Turquie et le Qatar ont comploté en vue d'armer des groupes rebelles et de mener ainsi une guerre secrète contre la Syrie ; une guerre « par proxy », comme disent pudiquement certains spécialistes, mais surtout une guerre illégale au regard du droit international. Voici l'extrait accablant de l'interview que cet ancien Premier ministre a accordé récemment à la BBC. 
Cette vidéo a été réalisée par la journaliste Adeline Chenon Ramlat. 
CERCLE DES VOLONTAIRES 

lundi 6 novembre 2017

Jean-Pierre Chevènement décoré de l'Ordre russe de l'Amitié par Vladimir Poutine


Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre et actuellement représentant spécial de la France pour la Russie, a été décoré le 4 novembre de l'Ordre de l'Amitié par Vladimir Poutine, en compagnie d'autres personnalités venues de l'étranger. Par cette décoration, la Russie remercie ces derniers de leurs efforts pour «renforcer la paix, l'amitié et la compréhension mutuelle entre les peuples», selon un communiqué du Kremlin.